comment choisir lampe luminotherapie

La luminothérapie est une pratique qui consiste à s’exposer tous les jours à une lumière blanche qui est artificielle, imitant la lumière naturelle du soleil. Les lampes de luminothérapie sont cependant dépourvues des rayons UV qui sont néfastes pour la peau et la rétine. La partie principalement exposée durant cette thérapie est le visage, mais d’autres parties du corps peuvent y être exposées aussi.

Elle traite surtout les dérèglements du rythme circadien comme la dépression saisonnière. Plusieurs types de lampes existent dans le traitement de luminothérapie, chacune ses propriétés et bienfaits.

Quels sont les types de lampes de luminothérapie ?

L’exposition à la lumière des lampes de luminothérapie libère des protéines dans l’organisme qui régulent l’humeur et les troubles du sommeil. Il a été scientifiquement prouvé que la luminothérapie agissait sur la dépression nerveuse chez les patients atteints. Néanmoins, selon les cas, les types de lampes de luminothérapie agissent de manière différente pour des résultats différents. Deux types de lampes existent :

  • Lampe classique ;
  • Lampe de réveil.

Pour diminuer les effets de la dépression et lutter contre les troubles du sommeil, il faudra choisir la lampe de luminothérapie classique. Elle aide entre autres à réduire les effets du décalage horaire lors des voyages. Les lampes de réveil simulent un lever du soleil le matin, progressivement pendant 30 minutes, avant de déclencher la sonnerie du réveil. Cela permet de vous réveiller plus sereinement et de façon progressive. Ces lampes de réveil ne traitent cependant pas les troubles du sommeil et la dépression saisonnière. Elles ne sont à utiliser que pour simuler des réveils progressifs.

Quelle puissance pour une lampe de luminothérapie ?

Pour choisir une lampe de luminothérapie, plus la puissance de la lampe est élevée et mieux c’est. Une lampe puissante vous permettra de l’utiliser en un temps plus réduit contrairement à une lampe moins puissante. La puissance des lampes est mesurée par leurs intensités lumineuses. Idéalement, la lampe doit avoir une intensité lumineuse de 10 000 lux (unité de mesure de l’intensité lumineuse). Grâce à cette intensité lumineuse, une séance de luminothérapie ne durera que 30 minutes.

Un autre point important autre que la puissance de la lampe est la distance à laquelle vous êtes par rapport à l’appareil. Il faudra vous rapprocher le plus possible de la lampe pour pouvoir recevoir tous les rayons lumineux et avoir une séance réussie. Certains appareils ont des intensités lumineuses qui sont réglables selon le degré choisi, pour pouvoir les adapter à vos besoins.

La lampe de luminothérapie doit être utilisée quotidiennement le matin, de l’automne à la fin de l’hiver, ou alors durant l’année si vous en avez besoin. Vous ressentirez les effets au bout de quelques jours d’utilisation. Les lampes de luminothérapies doivent suivre la norme médicale CE (93/42/CEE) pour répondre aux normes de sécurité, avec l’absence totale de rayons UV émis par la lampe.

Quelle taille pour les lampes de luminothérapie ?

Outre le type et la puissance des lampes de luminothérapie, leurs formes varient et doivent être choisies selon vos besoins. L’espace dont vous disposez pour l’appareil influence aussi le format des lampes de luminothérapie. Il en existe plusieurs :

  • Lampe de luminothérapie murale, pour éviter de trop se rapprocher de la lampe ;
  • Lampe de luminothérapie de bureau, pour être le plus près de la source de lumière et changer son inclinaison ;
  • Lampe de luminothérapie de lumière blanche, qui est plutôt encombrante ;
  • Lampe de luminothérapie de lumière bleue, de format compact, idéale pour la transporter.

Quant à la forme géométrique des lampes, ceci revient à vos goûts et à l’esthétique voulue dans la pièce, il en existe plusieurs : ovale, ronde, carrée ou de forme rectangulaire. Un autre critère pour le choix des lampes est la durée de vie de celles-ci. Il vaudrait mieux faire attention à cela lors de votre achat pour éviter de gaspiller de l’argent sur une lampe qui ne dure que quelques utilisations. Une grande partie des lampes de luminothérapie sont des néons, dont la durée de vie est de plus de 10 000 heures. Vous pourrez ainsi utiliser votre appareil pendant plusieurs périodes de l’année pour une durée prolongée. Il faudra néanmoins toujours vérifier sur les fiches des appareils avant de les acheter, pour être sûr de faire le bon choix.

Commencer

Outre le type et la puissance des lampes de luminothérapie, leurs formes varient et doivent être choisies selon vos besoins. L’espace dont vous disposez pour l’appareil influence aussi le format des lampes de luminothérapie.

En savoir plus

Pour choisir une lampe de luminothérapie, plus la puissance de la lampe est élevée et mieux c’est. Idéalement, la lampe doit avoir une intensité lumineuse de 10 000 lux (unité de mesure de l’intensité lumineuse). Grâce à cette intensité lumineuse, une séance de luminothérapie ne durera que 30 minutes.

En savoir plus

Il faut que le champ lumineux puisse atteindre vos rétines, on préconisera donc un positionnement droit ou en diagonal par rapport au champ de vision. Pas besoin de fixer la lampe, il suffit juste de la garder à portée de vue.

En savoir plus

En règle générale, une lampe standard (10 000 lux) ne nécessite que 30 minutes d’exposition par jour.

En savoir plus

Plus besoin de se déplacer pour suivre ses séances, on peut s’offrir le luxe de pratiquer la luminothérapie chez soi. Et c’est en grande partie dû à la démocratisation des appareils de luminothérapie mis en vente par les grands distributeurs. Plus petits, plus pratiques et moins onéreux, ils constituent une alternative de choix pour les petits budgets.

En savoir plus

La thérapie par la lumière, ça n’a rien de très compliqué. Oui, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut négliger les conseils d’utilisation et les consignes d’usage. Une luminothérapie effectuée dans les règles de l’art vous conférera un rendement beaucoup plus effectif sur le long terme qu’un processus réalisé à la va-vite.

En savoir plus

La luminothérapie est une technique de médecine douce/médecine alternative. Son principe est particulièrement simple puisqu’il s’agit en somme d’exposer le corps de façon fréquente et répétée à de la lumière. Elle permet de soigner :

  • dépression
  • baby blues
  • problèmes de sommeil
  • fatigue
  • troubles de concentration
  • dysfonctionnements alimentaires
  • maladies de la peau

En savoir plus

Contrairement aux autres troubles, traiter la dépression hivernale avec la luminothérapie nécessite de respecter un timing. En effet, les spécialistes estiment qu’il ne faudrait pas attendre la survenue du froid et du temps morose pour commencer la luminothérapie. Selon eux, il est préférable de l’amorcer vers le début de l’automne, soit vers la fin du mois de septembre.

En savoir plus

Load More