luminotherapie

Soigner à l’aide de la lumière, c’est possible ! Qu’il s’agisse de dépression, de troubles alimentaires, ou même de problèmes dermatologiques, la luminothérapie peut faire des merveilles. Découvrez-en plus sur le sujet ci-dessous.

Se soigner via la luminothérapie

Également désignée sous le nom de « photothérapie », il s’agit ici d’une technique de médecine douce/médecine alternative. Son principe est particulièrement simple puisqu’il s’agit en somme d’exposer le corps de façon fréquente et répétée à de la lumière.

Une telle opération peut aussi bien se faire en clinique ou chez soi, et elle permet d’endiguer définitivement tout problème lié à un manque de lumière. Certaines observations ont été faites et ont abouti aux résultats suivants :

  • Les yeux des êtres humains nécessitent une certaine dose de lumière de soleil ;
  • Ils nécessitent 2 000 lux pour maintenir leur équilibre ;
  • Le taux de luminosité en hiver ne dépasse que rarement les 500 lux.

Pour information, le lux est une unité de mesure de l’intensité de la lumière. Conclusion, les périodes automnales et hivernales peuvent conduire à d’importants changements (négatifs) sur le moral des personnes (mais pas que !), en raison d’un déficit important en lumière.

Rien qu’à Paris, ce sont seulement 53 heures de soleil dont profite la population en décembre, contre plus de 240 heures en juillet. Résultat : fatigue, manque de vitalité, et plusieurs autres problèmes relevés par les médecins. La dépression saisonnière constitue l’un des plus fréquents de ces maux.

Traiter la dépression et le baby-blues grâce à la luminothérapie

La dépression chronique serait causée suite à un dérèglement au niveau des neurotransmetteurs du cerveau humain. Ce dérèglement d’origine chimique serait en étroite liaison avec un manque de lumière comme tentent de le prouver les recherches menées en milieu clinique par de nombreux psychiatres.

Par ailleurs, il semblerait que des séances répétées de luminothérapies puissent réaliser de grandes avancées et une probable guérison.

Toutefois, les bienfaits de la méthode ne se limitent pas à la dépression, loin de là. Saviez-vous par exemple que plus d’une femme sur deux seraient atteintes de « baby-blues », soit une forme d’intense émotivité deux à quatre jours après l’accouchement. Encore une fois, des séances de luminothérapie peuvent faire des merveilles suite à une grossesse et considérablement améliorer la psychologie de toute jeune maman en proie au doute.

Réduire les problèmes de sommeil et les crises de fatigue grâce à la luminothérapie

Ce sont pas moins de sept millions de Français qui souffriraient de fatigue, et ce, de manière plus que régulière. La fatigue pouvant être le signe de plusieurs autres maladies, il est nécessaire de diagnostiquer sa source au plus vite !

Les troubles du sommeil demeurent tout aussi répandus, touchant 25 % de la population de l’hexagone, sachant que les Français dormiraient en moyenne moins de 7 heures par nuit sur une semaine, un score qui est très loin d’être suffisant.

Tout cela aura forcément un impact négatif sur l’humeur de façon générale, altérant le rythme biologique et causant des dérèglements inquiétants à l’échelle hormonale.

Heureusement, qu’il s’agisse de fatigue chronique, d’insomnies, ou encore de sommeil perturbé/tardif, la luminothérapie peut constituer une piste intéressante et se révéler plus qu’utile pour vous remettre les pendules à l’heure.

Autres bienfaits de la luminothérapie sur la santé

Mais encore, les bienfaits de la lumière sont encore nombreux. Il est, en effet, possible d’utiliser les lampes à LED et autres pour traiter les éventuels troubles de concentration.

Ceux-ci ont tendance à être plus fréquents en hiver qu’en été, mais la solution est vite trouvée. En effet, la stimulation qui résulte de la lumière permettra de produire mélatonine et sérotonine, des hormones qui vous permettront d’avoir un cerveau plus équilibré et de retrouver toutes vos facultés avant votre examen !

Qu’il s’agisse de dysfonctionnements alimentaires (envies de sucre notamment), ou de maladies de la peau (telles que le psoriasis), il n’est pas exclu qu’un bon traitement aux rayons de lumière puisse régler les choses. Bien entendu, il ne s’agit pas forcément du remède à tous les maux, mais ses bienfaits demeurent prouvés. L’avantage réside dans le fait qu’il s’agit d’une automédication qui peut très bien être pratiquée chez soi sans pour autant nécessiter la présence du médecin (hors certains cas, notamment pour la dépression chronique).

Commencer

Outre le type et la puissance des lampes de luminothérapie, leurs formes varient et doivent être choisies selon vos besoins. L’espace dont vous disposez pour l’appareil influence aussi le format des lampes de luminothérapie.

En savoir plus

Pour choisir une lampe de luminothérapie, plus la puissance de la lampe est élevée et mieux c’est. Idéalement, la lampe doit avoir une intensité lumineuse de 10 000 lux (unité de mesure de l’intensité lumineuse). Grâce à cette intensité lumineuse, une séance de luminothérapie ne durera que 30 minutes.

En savoir plus

Il faut que le champ lumineux puisse atteindre vos rétines, on préconisera donc un positionnement droit ou en diagonal par rapport au champ de vision. Pas besoin de fixer la lampe, il suffit juste de la garder à portée de vue.

En savoir plus

En règle générale, une lampe standard (10 000 lux) ne nécessite que 30 minutes d’exposition par jour.

En savoir plus

Plus besoin de se déplacer pour suivre ses séances, on peut s’offrir le luxe de pratiquer la luminothérapie chez soi. Et c’est en grande partie dû à la démocratisation des appareils de luminothérapie mis en vente par les grands distributeurs. Plus petits, plus pratiques et moins onéreux, ils constituent une alternative de choix pour les petits budgets.

En savoir plus

La thérapie par la lumière, ça n’a rien de très compliqué. Oui, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut négliger les conseils d’utilisation et les consignes d’usage. Une luminothérapie effectuée dans les règles de l’art vous conférera un rendement beaucoup plus effectif sur le long terme qu’un processus réalisé à la va-vite.

En savoir plus

La luminothérapie est une technique de médecine douce/médecine alternative. Son principe est particulièrement simple puisqu’il s’agit en somme d’exposer le corps de façon fréquente et répétée à de la lumière. Elle permet de soigner :

  • dépression
  • baby blues
  • problèmes de sommeil
  • fatigue
  • troubles de concentration
  • dysfonctionnements alimentaires
  • maladies de la peau

En savoir plus

Contrairement aux autres troubles, traiter la dépression hivernale avec la luminothérapie nécessite de respecter un timing. En effet, les spécialistes estiment qu’il ne faudrait pas attendre la survenue du froid et du temps morose pour commencer la luminothérapie. Selon eux, il est préférable de l’amorcer vers le début de l’automne, soit vers la fin du mois de septembre.

En savoir plus

Load More